Avertir le modérateur

  • Pin it!

    Rencontres avec la création contemporaine à l'Aubette 1928 (Strasbourg) ...

    Imprimer

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Strasbourg, le 12 Avril 2011

    Communiqué de presse

    The Forty-Part Motet

     

     

    , intervention artistique de Janet Cardiff

    Aubette 1928

    L’Aubette 1928 poursuit ses rencontres avec la création contemporaine en présentant

    du

    14 mai au 02 juillet 2011

    une installation sonore de l’artiste canadienne Janet Cardiff intitulée

     

     

    The Forty-Part Motet

    réalisée en 2001.

    Positionnés de manière circulaire, quarante haut parleurs disposés dans la Salle des fêtes décorée en

    1928 par Theo Van Doesburg, diffusent après un long silence évoquant un choeur prenant place dans

    le transept d’une église,

     

     

    Spem in Alium Nunquam Habui

    , composition utopique pour quarante voix

    indépendantes (huit choeurs composés de cinq voix) chantant à l’unisson, écrit en 1573 par le

    compositeur et organiste britannique Thomas Tallis (1505-1585). Chaque voix, diffusée sur l’un des

    quarante haut-parleurs, se mêle aux autres et créer une composition sonore quasi matérielle. Le son

    devient mouvant, et les voix, l’une après l’autre ou ensemble, se font écho et rayonnent, dans un

    étonnant tourbillon. L’artiste rompt avec la position traditionnellement frontale du spectateur dans le

    but de faire de l’écoute une expérience physique en le plaçant au centre du dispositif. En circulant

    dans la pièce, l’auditeur approche la composition sonore d’une manière toujours renouvelée, révélant

    ainsi la dimension sculpturale du son. En diffusant les voix des choristes via les haut-parleurs

    spatialement organisés par l’artiste en fonction de l’effet à créer, Janet Cardiff recompose à sa

    manière la polyphonie de Tallis. L’écho de ce chant renaissant au coeur de la composition moderniste

    de Theo Van Doesburg crée ainsi une étonnante distorsion formelle et conceptuelle. Un singulier

    dialogue s’instaure néanmoins entre ces deux compositions, l’une picturale, l’autre sonore, qui

    partagent l’ambition utopique de l’oeuvre d’art totale.

    Après un exigeant travail sur le son mené au début des années quatre-vingt dix dans sa série des

    Walks

     

     

    , marches audio-guidées jouant sur la perception de l’environnement immédiat de l’auditeur,

    Janet Cardiff étoffe son répertoire formel en associant sons, photos, vidéos et objets dans des

    installations théâtrales qu’elle réalise à la fin des années quatre-vingt dix avec son compagnon,

    George Bures Miller. Représentant le Canada à la Biennale de Venise de 2001, Janet Cardiff et

    George Bures Miller vivent et travaillent à Berlin.

    The Forty-Part Motet,

     

     

    Janet Cardiff, 2001

    Version retravaillée de « Spem in Alium Nunquam Habui » de Thomas Tallis (1575)

    Chanté par le Salisbury Cathedral Choir

    Enregistrement et post production: SoundMoves/ Edité par George Bures Miller

    Produit par Field Art Projects avec l’Arts Council of England, the Salisbury Festival, BALTIC Gateshead, the New

    Art Gallery

    Walsall et le Festival NOW de Nottingham

    VISITE COMMENTÉE

    Une heure/une oeuvre

     

     

    le 3 juin à 12h30

    INFORMATIONS PRATIQUES :

    Horaires :

    Du mercredi au samedi de 14h à 18h

    Les jeudis et vendredis matin pour les scolaires

    Tarifs :

    Lieu :

    L’Aubette 1928

    Place Kleber, Strasbourg

    tél. 03 88 52 50

    Entrée libre

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu