Avertir le modérateur

  • Pin it!

    Réunion du Cercle de la Cathédrale avec Philippe Jeannel, Directeur de la Banque de France ...

    Imprimer

    A tous les Membres et Amis du Cercle de la Cathédrale*

     

    En imposant une seule et même monnaie à 17 pays différents nous en avons fait, sans en avoir conscience, les 17 régions d’une même entité. Durant 10 ans, et du fait de différences profondes, les écarts de compétitivité se sont creusés faute de pouvoir dévaluer. Nous nous considérons encore comme étrangers les uns aux autres … voire la place que nous avons donnée au Conseil Européen et à l’identité nationale, en délaissant l’exécutif et le législatif européen. Aujourd’hui encore nous avons une double présidence tournante des 27, l’une tous les 6 mois, l’autre tous les 30 mois. Les 17 vivent avec des législations fiscales, juridiques et sociales très différentes, quant à l’Eurozone, elle n’a toujours pas de gouvernance économique et de politique budgétaire commune.

     

    Pour éviter que l’activité économique ne soit trop impactée par la crise, beaucoup de pays ont laissé filer les déficits qui sont venus s’ajouter à la dette existante. Ainsi avons-nous, de notre côté, cumulé un déficit budgétaire de 550 milliards au cours des 5 dernières années. De 1 230 en 2007, notre dette est passée à 1 780 milliards aujourd’hui, soit plus de 90 % du PIB. A ce niveau, le poids des intérêts de la dette interdit toute relance via le budget. Sommes-nous condamnés dans ces conditions, au mieux à une croissance atone avec augmentation du chômage ( la somme des catégories A, B et C atteignait 4 733 000 fin juillet ), au pire à une récession ?

     

    Si notre dette a atteint aujourd’hui un niveau critique, le commerce extérieur français est plus préoccupant encore avec un déficit de 71 milliards en 2011 contre un excédent de 170 milliards pour les Allemands et de 125 milliards pour les Chinois. Cette acquisition massive de devises est directement liée à notre manque de compétitivité ( - 30 % sur 10 ans par rapport à l’Allemagne ). Quels types de mesures prendre?

     

    Depuis 4 ans, la position extérieure de la France est devenue structurellement négative. Face à ces déficits jumeaux (budgétaire et commercial), il n’y a plus de dévaluation possible. Aujourd’hui les seules variables d’ajustement sont les salaires ou pensions des ménages et les niveaux d’imposition.

     

    Nous avons laissé glisser nos grands équilibres économiques. En alourdissant la dette, nous avons repoussé les difficultés et fait reposer sur les suivants des décisions d’autant plus lourdes qu’elles seront tardives. Pourquoi ce comportement irresponsable et laxiste de la part de nombreux Etats du vieux monde ? Dans notre système libéral occidental peut-on laisser coexister liberté et irresponsabilité ?

     

    Aujourd’hui la récréation est terminée. Nous avons abandonné le Franc sans qu’il soit possible d’y revenir de façon sereine et viable. Exit les dévaluations, les nouveaux arbitres du jeu sont les taux de refinancement de la dette et les agences de notation.

     

    Depuis la dernière intervention de Philippe JEANNEL, Directeur de la Banque de France, le 27 Octobre 2011, la crise des dettes souveraines s’est aggravée sévèrement malgré des propositions de médications diverses et variées QE1, QE2, FESF, MES, FMI … Aujourd’hui l’Espagne est entrée en récession avec un taux de chômage de 25 % et un taux de refinancement de 6,3, contre 9,2 au Portugal et 23 % à la Grèce ! Notée BBB-, l’Espagne a lancé un SOS : 100 milliards pour commencer ! Le secteur privé qui subit la note souveraine est terriblement pénalisé. Enfin les Banques n’ont plus de collatéral à offrir en contrepartie des liquidités de la BCE.

     

    Il y a un an, il était hors de question que le domino grec en fasse tomber d'autres. Hors de question que la crise de liquidité espagnole se mue en crise de solvabilité !!! Eh bien nous y sommes … avec nécessité de décoreller rapidement le risque bancaire du risque souverain !

     

    Comment créer une Union Bancaire Européenne qui puisse directement prêter aux Banques sans passer par les Etats, qui puisse prendre des participations et gérer la faillite d’un établissement sans mettre l’économie d’un pays en danger ?

     

    Ce ne sont ni le FMI, ni le Fond Européen de Stabilité, ni même le Mécanisme Européen de Stabilité qui peuvent jouer ce rôle. Alors comment faire ?

     

    Après deux émissions, début 2012, de 1 000 milliards absorbés par le monde bancaire sans effet sur l’économie, Mario Draghi vient de déclarer, fin juillet, que la BCE était prête à faire ce qu’il fallait pour sauver l’euro, quitte à utiliser des moyens non conventionnels !

    •   S’agirait-il des Eurobonds, ou mutualisation des dettes, dont les Allemands ne veulent pas ?
    •   Quid d’une relance via la BEI et les ‘‘ Project Bounds ’’ ?

     

    Et combien de temps encore, les excédents de la balance des paiements allemands cautionneront-ils nos déficits ?

     

    Pour aborder ces sujets autour du thème suivant :

     

    Le redressement de notre économie passe par la solidarité

    et une véritable intégration à 17

    le Cercle de la Cathédrale est heureux d'accueillir

     

    Monsieur Philippe JEANNEL

    Directeur de la Banque de France

    le mercredi 5 septembre à 19 H 30

    à l’Hôtel de la Cathédrale

    Place de la Cathédrale à Strasbourg

     

    Diplômé de Sciences Po Paris, Monsieur Philippe JEANNEL a mené une brillante carrière au sein de la Banque de France à Nantes, Albi, Rennes et Toulouse avant d'être nommé à la Direction de l'Autorité des Marchés Financiers à Paris. Nommé ensuite à la Direction de la Banque de France de Nice, il est arrivé à Strasbourg en 2009. Iconoclaste, spécialiste des marchés financiers, nous aurons le plaisir de découvrir sa vision de la crise et vos questions seront les bienvenues.

     

    Avec toutes mes amitiés

    Henri MATHIAN

     

     

    * Le Cercle de la Cathédrale est une association dont l’objet est d’affirmer le positionnement européen de Strasbourg et de contribuer au débat public dans les domaines économique, social et politique à Strasbourg, au sein de la Communauté Urbaine et de l’Euro District.

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu