Avertir le modérateur

Abdullah Gül

  • Pin it!

    La Turquie s'engage en faveur des Droits de l'Homme...

    Imprimer

    Le Président turc présente

    de " vastes réformes "

     pour la Turquie

    et s'engage à mieux les mettre en œuvre

    medium_16-06-07_1454.jpg

    Strasbourg, 10.2007

    - Dans son allocution prononcée aujourd'hui devant l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), le Président turc Abdullah Gül a déclaré que son pays respectait son engagement d'atteindre les

     " normes les plus élevées " dans le domaine de la démocratie, des droits de  l'homme et de l'Etat de droit.

    - Il a présenté une série de réformes visant à améliorer:

    •  l'égalité entre les sexes,
    • interdire la discrimination,
    • garantir la liberté d'expression,
    •  renforcer les droits culturels et religieux et
    •  poursuivre sa politique de " tolérance zéro " concernant la torture.

     Leur mise en œuvre effective " continue à poser quelques défis ",  a-t-il poursuivi, mais il s'est engagé à ce que le gouvernement lui accorde une " priorité absolue ". 

    Dans son premier grand discours hors de la Turquie, Abdullah Gül a déclaré que le Conseil de l'Europe - dont la Turquie est un membre fondateur -jouait

    " un rôle essentiel, quoique peu connu " en Europe et qu'il avait contribué au processus de réformes en Turquie.

    La Cour européenne des droits de l'homme est une " institution unique " qui a étendu les libertés individuelles en Europe, a indiqué M. Gül, et la Turquie est en faveur de méthodes de travail plus efficaces et de ressources supplémentaires pour cet organe.

    Il a également invité l'UE à adhérer à la Convention européenne des droits de l'homme afin d'éliminer une " vaste zone grise ".

    Abdullah Gül a également appelé au dialogue entre les cultures et les civilisations, mentionnant l'initiative :

    " Alliance des Civilisations " lancée par la Turquie et l'Espagne, au sein des Nations Unies.

    " Il est temps que les modérés soient aussi hardis et aussi courageux que les extrémistes ",

    a-t-il déclaré, tout en soulignant que:

    •  l'expérience de la Turquie a montré comment une démocratie séculaire pouvait s'épanouir dans une société essentiellement musulmane.

    En matière de politique étrangère, M. Gül a souligné que la Turquie reste engagée en faveur d'un règlement politique à Chypre, conformément aux critères établis de longue date par l'ONU.

    La partition de l'Irak serait selon lui le " pire scénario " pour ce pays et sa population. 

    Dans son allocution de bienvenue, René van der Linden, Président de l'APCE, a rappelé que M. Gül a été membre de l'Assemblée pendant de nombreuses années :

    • " Si l'Assemblée parlementaire est une école de la démocratie, alors vous êtes l'un de ses plus éminents anciens élèves. "

           
    Il a félicité la Turquie des " progrès remarquables " qu'elle avait accomplis, permettant ainsi à l'APCE de mettre fin à la procédure de suivi dans ce pays en 2004.

     Il a souligné que la maturité démocratique de la Turquie s'était bien exprimée lors de l'élection ayant porté M. Gül à la présidence.

    L'avenir de l'Europe dépend de ses relations avec la Turquie:

    •  " comme un pont et un exemple vers les régions et pays voisins ", a-t-il ajouté,  exprimant le plein soutien de l'Assemblée à l'initiative " Alliance des Civilisations ".

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu