Avertir le modérateur

Albanie

  • Pin it!

    Les électeurs ont pu choisir entre différentes options lors des élections locales d’Albanie...

    Imprimer

    T +33(0)390214895         www.coe.int/congress          congress.web@coe.int

    http://www.coe.int/images/line.jpg

    Réf. CG-PR 027(2015)

     

    Les électeurs ont pu choisir entre différentes options lors des élections locales d’Albanie,  mais la politisation des institutions de l’Etat a nui au processus, déclarent les observateurs internationaux

     

     

    TIRANA, 22 juin 2015

    – Bien que les électeurs aient pu choisir entre divers candidats, et que les libertés fondamentales d’expression et de réunion aient généralement été respectées, la politisation des institutions qui ont participé aux élections locales organisées le 21 juin en Albanie a nui à l’administration efficace du processus, ont conclu les observateurs internationaux dans une déclaration publiée aujourd’hui.

     

    Les observateurs du Bureau des institutions démocratiques et des droits de l’homme de l’OSCE (BIDDH), du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe et du Comité des Régions de l’Union européenne ont porté un jugement globalement positif sur le jour du scrutin, en dépit de nombreux cas de vote en groupe et de quelques irrégularités de procédure. Dans leur déclaration publiée avant même la fin du dépouillement, ils ont affirmé que les phases initiales étaient dans l’ensemble positives.

     

    « Lors de ces élections, il y avait le choix entre divers candidats, et la campagne a dans l’ensemble été calme », a déclaré l’ambassadrice Audrey Glover, chef de la mission d’observation électorale de l’OSCE/BIDDH. « Le cadre juridique aurait pu servir de base à une élection démocratique. Cela n’a toutefois pas été le cas, faute d’une volonté d’application effective de ce cadre, et en raison aussi de la politisation qui prévaut dans toutes les institutions du pays impliquées dans la tenue des élections. »

     

    La Commission électorale centrale a travaillé dans la transparence. Du fait de la politisation de ses débats, cependant, ses décisions n’ont pas été homogènes, ce qui affaiblit la confiance de l’opinion publique vis-à-vis de l’indépendance de l’administration des élections », indique la déclaration.

     

    La campagne a été active, visible dans les zones urbaines, discrète dans les zones rurales. Bien que le ton se soit amélioré, les grands partis ont continué à avoir recours à des accusations personnelles, ont affirmé les observateurs.

     

    Lors de cette élection, des maires et des conseillers locaux ont été élus dans chacune des 61 communes nouvellement créées dans le pays. Le scrutin a été perçu comme un test important sur la réforme actuelle de l’administration locale.

     

    « Maintenant que l’élection est terminée, le défi pour les maires et les conseillers est d’élaborer des programmes d’administration locale », a déclaré Stewart Dickson, chef de la délégation du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe. « La mise en œuvre de la décentralisation, conformément aux normes du Congrès, est nécessaire pour que le pays continue de progresser sur la voie de la démocratie et de la stabilité ».

     

    Au total, 63 partis étaient inscrits, ainsi que 158 candidats à la fonction de maire et 36 341 à la fonction de conseiller municipal. Les électeurs ont donc eu le choix entre diverses options politiques, mais les règles d’inscription des candidats n’ont pas été appliquées de manière uniforme, ce qui a nui à l’égalité des citoyens devant le droit de se porter candidat, ont indiqué les observateurs.

     

    De nombreuses allégations de pressions sur les électeurs ont été recensées, ce qui pose question quant à la possibilité que la peur ou l’attente d’une rétribution pèse sur les votes, ont déclaré les observateurs. Plusieurs personnalités éminentes des principaux partis au pouvoir ont utilisé des événements et des ressources de l’Etat pour faire campagne, y compris en distribuant à des personnes des certificats leur accordant des titres de propriété.

     

    Malgré le grand nombre de médias, leur affiliation aux principaux partis politiques a entraîné une ingérence directe dans l’autonomie éditoriale et limité le pluralisme des points de vue. Les sujets d’information sur la campagne ont le plus souvent été réalisés par les partis eux-mêmes, rendant plus difficile la distinction entre les contenus éditoriaux et la publicité politique. Toutes les chaînes de télévision observées, y compris le radiodiffuseur public, ont favorisé l’un ou l’autre des grands partis dans leurs émissions. Bien que la loi l’y oblige, la CEC n’a pas imposé d’amendes aux chaînes de télévision qui n’ont pas respecté les dispositions relatives à l’équité de la couverture médiatique.

     

    Tous les partis ont respecté la nouvelle exigence d’équilibre entre les femmes et les hommes (50/50) sur leurs listes de candidats. Dix pour cent des candidats à la fonction de maire étaient des femmes. Une attention accrue a été portée aux électrices, notamment dans les plates-formes de campagne et dans l’éducation des électeurs.

     

    ***

     

    Renate Zikmund, Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe

     

    Le Congrès se compose de deux chambres, la Chambre des pouvoirs locaux et la Chambre des régions. Il comprend 324 membres titulaires et 324 suppléants, qui représentent plus de 200 000 collectivités territoriales européennes.

    Président du Congrès: Jean-Claude Frécon (France, SOC), Président de la Chambre des pouvoirs locaux: Anders Knape (Suède, PPE/CCE), Présidente de la Chambre des régions: Gudrun Mosler-Törnström (Autriche, SOC)

    Groupes politiques: Groupe socialiste (SOC), Groupe du Parti populaire européen (PPE/CCE), Groupe indépendant et libéral démocratique (GILD), Groupe Conservateurs & Réformistes européen (CRE)

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu