Avertir le modérateur

Dalaï Lama

  • Pin it!

    La Chine, Les Jeux Olympiques et les Droits de l'Homme...

    Imprimer

    Les Jeux Olympiques ont mis en lumière le non-respect des droits de l'homme en Chine, déclare un parlementaire de l'APCE. 

    Strasbourg, 17.04.2008

     - "La Chine n'a pas un problème de relations publiques, elle a un problème de droits de l'homme "

    f2fb0f9938e8a5e7b71b5d2f2f3b10c4.jpg

    a estimé Göran Lindblad (Suède, PPE/DC), Président de la Commission des questions politiques de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) en ouvrant aujourd'hui une audition sur la situation politique en Chine à la veille des Jeux Olympiques.

    " Les Jeux Olympiques ont braqué les projecteurs sur la Chine, mais pas de la manière dont l'entendait le Gouvernement chinois " a-t-il ajouté.

     " Ils ont mis en lumière le non-respect des droits de l'homme en Chine et l'absence de démocratie ".

    Outre Jampal Chosang, Représentant de sa Sainteté le Dalaï Lama et Yang Jianli, défenseur chinois des droits de l'homme, un survivant du massacre de Tiananmen, qui a passé cinq ans en prison en Chine, l'audition a donné la parole à des représentants d'Amnesty International et de Reporters sans frontières.

    Le vice-consul du Consulat chinois à Strasbourg a suivi le débat, sans toutefois y prendre part.

    M. Yang a demandé à la communauté internationale de saisir l'" occasion propice " que constituent les Jeux Olympiques pour faire pression sur les autorités chinoises afin qu'elles améliorent la situation de la démocratie et des droits de l'homme dans le pays.

     Il a estimé que tous les dirigeants du monde assistant à la cérémonie d'ouverture devaient poser des conditions à leur participation.

    M. Chosang a fait observer que le Dalaï Lama et les Tibétains espèrent dans leur grande majorité résoudre le problème tibétain par la non-violence et la négociation avec les autorités chinoises.

     Depuis la " politique de la voie médiane " qu'il a lancée en 1988, le Dalaï Lama n'a jamais demandé l'indépendance pour le Tibet, mais uniquement l'autonomie au sein de la Chine et il était favorable à la tenue des Jeux Olympiques.

    Corinna-Barbara Francis, de l'antenne d'Amnesty International en Asie orientale a indiqué que la situation des droits de l'homme s'était détériorée dans plusieurs domaines, en dépit des promesses d'amélioration faites en 2001 lorsque la Chine était candidate pour les Jeux.

    Pour Olivier Basille, de Reporters sans frontières, la Chine continue d'être " la plus grande prison du monde " pour les journalistes dont beaucoup sont emprisonnés, tandis que l'information officielle est soigneusement contrôlée, les émissions internationales brouillées et l'Internet lourdement surveillé.

    Dans sa conclusion, M. Lindblad a demandé pour la Chine :

    • un "  véritable pluralisme ",
    • la liberté d'expression,
    • une réforme du secteur financier et 
    •  la liberté syndicale.

    Enregistrement vidéo de l'audition:

    voir sur le site du Conseil de l'Europe  

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu