Avertir le modérateur

Etat de Géorgie

  • Pin it!

    La peine de mort à nouveau en questions...

    Imprimer

    " N'exécutez pas Troy Davis ",

    déclare le Secrétaire général du Conseil de l'Europe

    Strasbourg, 14.07.2007 -

    medium_tête_de_mort.gif

     " L'exécution de Troy Davis, prévue pour le 17 juillet, pourrait passer dans l'histoire comme étant une faute irréversible et une tragique erreur judiciaire ",

    a déclaré Terry Davis, Secrétaire général du Conseil de l'Europe, le samedi 14 juillet à Strasbourg.

    " La condamnation en 1991 de M. Troy Davis, pour meurtre et coups et blessures, repose entièrement sur des témoignages.

    L'arme du crime n'a jamais été retrouvée et il n'existe dans cette affaire aucune preuve matérielle.

    Plusieurs témoins se sont rétractés depuis ou ont modifié leur témoignage.

     Quiconque lit leurs déclarations faites à l'issue du procès et après que l'intéressé eut passé des années dans le couloir de la mort, ne peut que s'émouvoir de cette exécution imminente, et je crois savoir que des preuves ont été réunies depuis peu contre un autre individu, suspecté d'avoir commis le crime en question.

    Je ne comprends pas comment un homme peut être exécuté seize ans après sa condamnation,

     alors même que tous les faits se rapportant d'une manière ou d'une autre à son affaire jettent de plus en plus de doutes sur la validité du jugement.

    Mettre à mort Troy Davis ne rendra pas justice à la mémoire de l'agent de police Mark Allen McPhail, tué par balles le 19 août 1989.

     Cela n'atténuera en rien la peine de la famille et des amis de la victime.

     Ce ne sera pas un acte de justice."

    " Je lance un appel au Conseil des grâces et des libérations conditionnelles de l'Etat de Géorgie pour qu'il commue la peine de mort prononcée contre Troy Davis ",

    a ajouté le Secrétaire général du Conseil de l'Europe.

     " Ce sera conforme à la position de notre Organisation, qui compte quarante-sept Etats membres et au sein de laquelle les États-Unis ont un statut d'observateur.

    Nous, au Conseil de l'Europe, croyons que

     l'abolition de la peine de mort, aujourd'hui, est comparable à ce que fut l'abolition de l'esclavage il y a deux siècles ".


    NDLR

     

    Cette déclaration de Terry Davis, se rapproche de celle faite , concernant la Lybie, au sujet des infirmières et du médecin bulgares condmnés eux aussi  à mort (avant de voir leur peine commuer grâce aux pressions politiques);

    Face à un tel rendu de la "Justice", on peut se poser la question de la légitimité de telles condamnations, qui plus est, si l'on se base sur les faits repprochés et sur les données des différentes enquêtes;

    A quoi sert la peine de mort...

    notamment dans de tels cas?

    A faire "tomber des têtes" (si je puis dire), dans le but d'assurer une certaine forme de pouvoir !

    D'abus de Pouvoir !

    Illégitime et dangeureux pour l'humanité toute entière...

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu