Avertir le modérateur

acte fondateur

  • Pin it!

    Théâtre du Peuple de Bussang (Vosges): générale de presse improvisée ...

    Imprimer

    GENERALE DE PRESSE IMPROVISEE

    Bussang : Une saison en hiver…ça continue..

    ***

    Chère amie,  cher ami,journaliste...

     

    Vous comprendrez aisément qu’il est difficile de faire un travail cohérent avec une manifestation aussi « éphémère »(1 date !!)

     

    Cependant,  ce 1er volet est un acte fondateur du nouveau projet artistique de Vincent Goethals : mettre le « peuple » et les publics des 3 Régions au cœur de sa démarche.

     

    En effet, après avoir crée dimanche dernier un spectacle d’appartement qui sillonnera le Grand Est chez l’habitant durant l’hiver, Vincent a imaginé une création originale à base de vidéo, de musique et de théâtre en rencontrant cet automne 6 « êtres improbables », héros du quotidien et qui ont accepté de se livrer devant sa caméra.

     

    La retranscription écrite de ces confessions audiovisuelles a été confiée à 6 metteurs en scène qui n’ont évidemment pas vu la vidéo..Tout l’enjeu, est de « mesurer » ensemble le décalage entre fiction et réalité, entre théâtre et documentaire, entre poésie et sociologie.

     

    Alors, après avoir beaucoup réfléchi et bataillé à l’interne, voilà ce que je vous propose :

    ***

     

    AVIS AUX JOURNALISTES

    (de la part de Fouad, attaché de presse du théâtre)...

     jeudi  8 décembre à 13h.

     

    RdV à la Popote et déjeuner avec l’ensemble de l’équipe artistique (cf ci-dessous).

    On vous réexplique le concept. Puis assistez à 3 portraits plus ou moins abouti ce jour là…et enfin visionner sur écran les vidéos correspondantes (bien sûr cette dernière étape doit être tenue secrète !!).

    Vous pourriez  être libéré entre 15h30 et 16h.

    • Que pensez-vous de ce programme ??

     

    C’est un acte fondateur pour Vincent et le Théâtre du Peuple et en plus cela  fera une occasion de vous voir en hiver (rien que ça devrait suffire !!!).

     


    ***


     

    Samedi 10 décembre à 20h au Théâtre du Peuple

     

    1ER VOLET · « HISTOIRES COURTES MAIS VRAIES… OU PRESQUE ! »

     

    6 metteurs en scène / 4 acteurs / 2 musiciens / 6 portraits d’habitants

     

     

     

    LE PRINCIPE EST SIMPLE :

    Des habitants des Vosges et des trois départements limitrophes ont été interviewés face à une caméra… des histoires comme les autres, vécues par des gens comme tout le monde… De ces entretiens ont été extraits des monologues dactylographiés qui ont été confiés à six metteurs en scène, Cécile Backès, Philippe Berling, Guy Pierre Couleau, Paul-Emile Fourny, Pascale Houbin, Serge Lipszyc ; aux quatre comédiens associés cette saison au Théâtre du Peuple, Sébastien Amblard, Jasmina Douieb, Marie Normand, Marc Schapira ; et à deux musiciens, le percussionniste Benjamin Sanz et le saxophoniste Ricardo Izquierdo.

     

    Aucun de ces artistes n’a eu connaissance de l’entretien filmé, et après deux jours de répétition-express, ils vous en proposeront une vision théâtralisée, musicale et poétique…

     

    L’équipe du Théâtre vous convie donc à une soirée «hors norme» qui confrontera portraits vidéos et portraits théâtralisés dans l’ambiance chaleureuse d’une soirée hivernale, rythmée aux sons suaves d’un jazz improvisé.

     

     

     

    En partenariat avec Le Parc naturel régional des Ballons des Vosges

     

    Entrée gratuite / réservations indispensable au 03 29 61 62 47

     

     



    Serge Lipszyc est un acteur et metteur en scène français.

    Formé à l'École Charles Dullin, il est directeur pédagogique et metteur en scène associé aux Rencontres Internationales de Haute-Corse dirigées par Robin Renucci.

    En 1986, il fonde la Compagnie du Matamore, conventionnée par la DRAC d'Île-de-France, troupe qui a bénéficié à maintes reprises de l’aide du Conseil général des Yvelines et du Conseil régional d'Île-de-France par l’intermédiaire de Thécif (actuellement ARCADI).

    Elle est en résidence à l’Aria Île-de-France à Pantin et partenaire depuis 2004 du Théâtre d'Auxerre, scène conventionnée.

    Pascale Houbin fonde la compagnie "Non de Nom " en 1987. Elle a été interprète de Daniel Larrieu, Philippe Decouflé, Sidonie Rochon, le groupe Alis (Dominique Soria, Pierre Fourny). Ses deux premières créations, Nota Bene (trio 1987) puis Chants (quatuor 1989), créées au théâtre de la Bastille, intègrent à la chorégraphie la présence d’un comédien sourd, Joël Liennel, ainsi que l’utilisation de la langue des signes française. Cette expérience lui permet d’explorer les résonances reliant texte et mouvement, texte et parole visuelle.

    Avec sa manière unique de plier et déplier l’espace autour d’elle, de broder finement une gestuelle claire et ciselée, elle frotte ses mots avec ses gestes et continue l’invention de son propre langage. Son écriture chorégraphique s’imprime alors dans l’espace scénique comme une véritable poésie visuelle.

    Depuis octobre 2002, elle développe en parallèle un projet de recherche et d’expérimentation Aujourd’hui à deux mains. Il s’agit d’une collection de portraits de gestes, filmés « à blanc » dans différents métiers (pépiniériste, boulanger, pilote de chasse, couturière…).

    Guy-Pierre Couleau : Metteur en scène, il est nommé en juillet 2008 à la direction de la Comédie De l’Est, Centre Dramatique Régional d’Alsace, à Colmar. Il débute au théâtre comme acteur en 1986, dans des mises en scène de Stéphanie Loïk, Agathe Alexis ou Daniel Mesguich.

    En 1999, il met en scène Le Baladin du Monde Occidental de John M. Synge, puis fonde, en 2000, sa compagnie « Des Lumières et Des Ombres », qui devient associée au Moulin du Roc, Scène Nationale de Niort puis aux scènes nationales de Gap et d’Angoulême. En 2001, Le Sel de La Terre, dyptique de Sue Glover et Frank McGuinness, est programmé au « festival IN » d’Avignon.

    Ses plus récents travaux sont La Forêt d’Ostrovsky, (Antony, 2002) ; Résister (Suresnes, 2001, reprise au Théâtre Paris-Villette en 2003) ; La Chaise de Paille de Sue Glover (Rochefort, 2003, reprise à Paris en 2004) ; George Dandin de Molière (Angers, 2003) ; Son poteau, pièce du répertoire du Grand-Guignol (créé dans le cadre des 29 èmes Rencontres d’Hérisson : Les Effroyables, juillet 2004) ; Rêves de W. Mouawad (Niort puis Antony, 2005) ; L’Epreuve de Marivaux (Gap, 2005), Marilyn en chantée de Sue Glover (Angoulême, 2008), Les Justes d’Albert Camus (Gap et Athénée Théâtre Louis Jouvet en 2007), Les Mains sales de Jean-Paul Sartre (Gap et Athénée Théâtre Louis Jouvet en 2009 ), La Fontaine aux saints et Les Noces du Rétameur de J.M. Synge (création au CDR d’Alsace à Colmar en janvier 2010).


    Cécile Backes, ancienne élève d'Antoine Vitez à l'école du Théâtre national de Chaillot (1987-1989), elle travaille en Lorraine depuis 1990, d’abord aux côtés de Charles Tordjman au Théâtre de la Manufacture, CDN Nancy Lorraine, et de Michel Didym pour la création et les premières éditions de la Mousson d'Eté. En 1998, elle crée sa compagnie les Piétons de la Place des Fêtes.

    Elle a adapté et mis en scène Georges Perec, la comtesse de Ségur ou Bertolt Brecht, mais surtout des auteurs contemporains comme Claudine Galea, Serge Valletti, Marguerite Duras (La Maison), Aurélie Filippetti (Fin du travail), Joël Pommerat (Dieses Kind/Cet enfant, mise en scène en allemand à Hanovre, Allemagne), Hanoch Levin(Shitz), ou Jean-Paul Wenzel (Vaterland). Elle est artiste associée à Scènes – Vosges, structure de diffusion culturelle d’Epinal et Thaon-les-Vosges, de 2008 à 2010, puis au Carreau, Scène Nationale de Forbach et de l'Est Mosellan depuis janvier 2011.

    La compagnie les Piétons de la Place des Fêtes est conventionnée avec la DRAC Lorraine depuis 2007 et est subventionnée par le Conseil Régional de Lorraine et le Conseil Général de la Meuse.

    Paul-Emile Fourny. Né à Liège, Paul-Emile Fourny étudie au Conservatoire Royal de Liège. Après l’obtention d’un premier prix en 1981, il est successivement comédien, professeur et metteur en scène ainsi que responsable du Centre Culturel de la commune d’Oupeye. En 1985, il rejoint l’équipe de Gérard Mortier au Théâtre Royal de la Monnaie de Bruxelles.

    Poursuivant sa carrière en France, il crée le Festival des Soirées Lyriques de Gigondas, travaille pour l’Opéra Théâtre d’Avignon, les Chorégies d’Orange et l’Opéra de Nice dont il en assure la Direction générale et artistique de 2001 à 2009. Professeur à l’E.S.R.A de Nice et homme de théâtre, il développe sa carrière de metteur en scène, en France comme à l’étranger, parallèlement à la gestion des structures culturelles qui lui sont confiées. Paul-Emile Fourny a reçu les insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur, en 2007.

    Philippe Berling est metteur en scène de théâtre et d’opéra. Il a fondé et dirigé la compagnie Théâtre Obligatoire. Il a monté de nombreuses pièces du répertoire classique et autant de pièces contemporaines.

    Chargé de la programmation et metteur en scène au Théâtre National de Strasbourg de 1990 à 1993, directeur artistique du Théâtre du Peuple de Bussang de 1995 à 1997, il a été également artiste associé au Théâtre Granit – scène nationale de Belfort, au Théâtre de Noisy-le-Grand et au Théâtre d’Auxerre, scène conventionnée.

    Depuis trente cinq ans, metteur en scène de théâtre et d’opéra, enseignant, comédien, adaptateur et auteur. Il est codirecteur avec son frère Charles Berling du Théâtre Liberté de Toulon Provence Méditerranée depuis le 22 avril 2010.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu