Avertir le modérateur

arte dvd

  • Pin it!

    ARTE édition diffusera des films contre la torture ...

    Imprimer

    21/06/11

    mardi 21 juin 2011 à 20.40

    un documentaire

    de

    Marie-Monique Robin

    www.arte.tv/torture-made-in-usa

    ***

    Les mercredis de l’histoire

    ***

    Les représentants de l’administration Bush peuventils

    être poursuivis pour « crimes de guerre » ? C’est à

    cette question, ouvertement débattue aux Etats Unis

    depuis quelques mois, que tente de répondre

    *** 

    Torture made in USA

     Ce documentaire d’investigation, qui s’appuie sur des

    interviews exclusives de témoins et sur des archives filmées

    inédites des auditions parlementaires conduites

    entre 2004 et 2008, décortique la machine qui a conduit

    la « plus vieille démocratie du monde » à utiliser massivement

    et systématiquement la torture en Afghanistan, à

    Guantanamo et en Irak.

    ***

    On découvre que

     dès le lendemain des attentats du 11

    septembre le  vice-président Dick Cheney a piloté un programme

    secret, destiné à « légaliser » la torture, en totale

    violation des Conventions de Genève, mais aussi de la

    Convention contre la torture (signée par les Etats Unis) et

    des lois américaines comme le War Crimes Act de 1996 qui

    prévoit la peine de mort ou la prison à vie pour ceux qui

    utilisent la torture

    ***

    On découvre aussi que,

    dès le début, l’administration Bush

    était parfaitement consciente que le fait de ne pas respecter

    les lois internationales et américaines pouvait la conduire

    devant les tribunaux, et que pour se protéger d’éventuelles

    poursuites, elle a eu recours à des juristes , proches de

    Dick Cheney et de Donald Rumsfeld, pour « justifier » par

    des arguments juridiques l’usage de la torture, dont la technique

    du « waterboarding » (simulacre de la noyade).

    ***

    On découvre encore que

     pour couvrir ses troupes, le Pentagone

    a décidé de détourner un « programme d’entraînement

    » alors éminemment secret, baptisé Survival Evasion

    Resistance and Escape (SERE) et dirigé par des psychologues

    principalement à Fort Bragg, l’école militaire des

    « forces spéciales ». Destiné à la fine fleur des officiers,

    ce programme vise à les entraîner à résister à ... la torture,

    dans le cas où ils tomberaient dans les mains d’ennemis

    peu respectueux des ... Conventions de Genève.

     

    On découvre, enfin que le programme de torture a généré

    beaucoup de résistances au département d’Etat, mais aussi

    chez les chefs militaires, très attachés aux Conventions

    de Genève, et opposés à cette « conspiration criminelle »,

    pour reprendre les termes de Michael Ratner, le président

    du Centre pour les droits constitutionnels …

     

    Avec les témoignages de :

    Larry Wilkerson

     l’ancien chef de cabinet de Colin Powell

    Le Général Ricardo Sanchez,

     l’ancien chef des forces de

    la coalition en Irak (témoignage exclusif)

    Matthew Waxman,

     l’ancien conseiller de Condoleeza

    Rice à la Maison Blanche

    Alberto Mora,

     l’ancien consul de la marine

    Michael Scheuer

     *** 

    , concepteur du programme des « extraordinary

    renditions » à la CIA

    Torture made in USA

    Un documentaire de Marie-Monique Robin

    (France, 87mn, 2010)

    Coproduction : Galaxie Presse, C.F.R.T, En association avec ARTE France

    (c) Amnesty International

    Les valeurs des droits de l’homme ont été mises à mal,

    profondément et durablement, lorsque, après le 11 septembre

    2001, l’interdiction absolue de la torture a été

    remise en question par l’État qui se targuait d’être la

    plus grande puissance démocratique du monde.

    Au nom de la lutte contre le terrorisme, on a autorisé

    les détentions illégales, les techniques d’interrogatoires

    « renforcées », les transferts de suspects vers des pays

    où ils étaient détenus au secret, les actes de torture et

    autres mauvais traitements et les disparitions.

    Les conséquences sont gravissimes. Cette politique, assumée

    par l’administration de l’époque, a malheureusement

    trouvé un certain soutien dans l’opinion publique.

    Elle a permis la sous-traitance de la torture dans des pays

    tiers. Elle a bénéficié de la complicité d’États européens,

    qui ont participé aux programmes de « restitutions extraordinaires

    », abrité des prisons secrètes, renvoyé des

    suspects vers des pays où ils ont été maltraités ou accepté

    comme preuves dans des procédures judiciaires des

    aveux obtenus sous la torture. Enfin, ce nouveau climat

    de tolérance a décomplexé, voire légitimé, les pays peu

    scrupuleux du respect des droits de l’Homme qui avaient

    déjà recours à ce genre de pratiques.

    L’élection de Barack Obama a été porteuse de l’espoir

    d’un changement. Mais la tâche reste immense pour que

    les droits de l’Homme, et l’interdiction de la torture, retrouvent

    leur place fondamentale dans l’échelle des valeurs

    de nos sociétés.

    Pour nos organisations, trois grands chantiers

    doivent désormais être ouverts:

    Mettre fin aux détentions ill égales et aux

    actes de torture :

    La décision de fermer Guantanamo a été un signal fort

    dans ce sens mais c’est au sort qui sera réservé aux détenus

    de Guantanamo et à ceux de la base américaine de

    Bagram, en Afghanistan, que se mesurera le respect des

    droits fondamentaux.

    Poursuivre pénalement les responsables et

    rendre justice aux victimes :

    La nomination par l’Attorney General Eric Holder, le 24

    août dernier, d’un procureur chargé d’enquêter sur les

    abus commis à l’encontre des personnes détenues dans

    le cadre de la guerre contre le terrorisme est un grand

    pas contre l’impunité. Pour nos organisations, il est cependant

    essentiel que les poursuites n’excluent pas les

    responsables politiques, à tous les niveaux, ni ceux qui

    auraient agi « de bonne foi, dans le cadre juridique défini

    par le département de la Justice d’alors »

     comme l’a laissé entendre M. Holder.

    Faire la lumière, enfin, sur les mécanismes qui

    ont permis que de tels agissements aient lieu.

    C’est cet éclairage essentiel que nous apporte le filmenquête

    de Marie-Monique Robin. Essentiel pour comprendre

    comment l’administration Bush a pu légitimer,

    politiquement et juridiquement, le recours à la torture et

    s’appuyer si vite sur un personnel qualifié susceptible de

    pratiquer la torture et de former de futurs tortionnaires.

    Pour éviter que la régression qui s’est opérée au cours de

    l’administration Bush ne se répète à l’avenir, un travail de

    vérité et de mémoire est indispensable.

    *ACAT -France :

     *** 

    Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture

    Une référence dans

    le combat des droits de l’Homme

    Par ACAT -France *, Amnesty International et Human Rights Watch

    (c) Amnesty International

    Dimanche 26 juin 2011

    Journée Internationale

    contre la torture.

    Liste technique

    Réalisation

     Marie-Monique Robin

    Image

    Olivier Chambon

    Son

     Marc Duployer

    Montage

    Françoise Boulègue

    Musique originale

     Jean-Louis Valéro

    Une coproduction GA LAXIE PRESSE – C.F.R.T.

    En association avec ARTE France

    Unité de Programmes Documentaires

    Pierrette Ominetti

    Chargé de Programmes

    Daniel Khamdamov

    Avec la collaboration de la RTBF et de la TSR.

    Avec le soutien du CNC et de l’Image Animé.

    ***

    TORTURE MADE IN USA

    en DVD le 28 juin 2011 chez arte éditions

    Inclus :

     

    un livret de 32 pages coécrit par Marie-Monique

    Robin, Amnesty International et Médiapart

    Versions française, anglaise et allemande

    Version sourds et malentendants

    également disponible le 28 juin

    chez arte éditions

    ESCADRONS DE LA MORT, L’éCOLE FRANçAISE

    Un film de Marie-Monique Robin (2003 – 60 min)

    accompagné de 70 mn de bonus.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu