Avertir le modérateur

axel weber

  • Pin it!

    Rencontre du Cercle de la Cathédrale du 3 octobre 2010 sur le thème de la crise économique ...

    Imprimer

    Conférence/débats: 

    Pour

     tous les Membres et Amis

    du

    Cercle de la Cathédrale*

     

    02-10-09_1102.jpg
    place de la Cathédrale Notre-Dame,
    à Strasbourg ...
    ***
    Trois ans après s’être bien installée dans les pays occidentaux, la crise économique entre, début novembre, dans une phase vraiment critique.

     

    Le ‘‘Quantitative Easing’’, phase dangereuse dans une crise qui ‘‘ entre en territoire inconnu ’’

     

    Le 8 octobre, en évoquant la stratégie de Quantitative Easing V2, James Bullard, Président de la Fed de Saint Louis aux Etats-Unis, avouait :

    " Nous n'avons pas de réponse préétablie. C'est un scénario sans précédent, nous évoluons en territoire inconnu".

     

    L'ampleur des déficits américains - 1 200 milliards prévus en 2011 contre 1 500 en 2009 -, la faillite de 40 états sur 50 et celle de deux tiers des Municipalités, rend cet expédient quasiment incontournable.

     

    Le Quantitative Easing - création monétaire baptisée ‘‘assouplissement quantitatif ’’ -  n'a pas pour but de relancer l'économie ou de lutter contre les pressions déflationnistes, mais de monétiser la dette dont le montant à minima, estimé entre 1000 et 4000 milliards $, devrait être entériné le 3 novembre.

     

    Ni la première phase de rachat massif de créances du secteur privé qui avait coûté 1 700 milliards à la FED,  ni le plan de relance de 750 milliards, n’ont eu d’effets sur le crédit aux particuliers ou aux entreprises … malgré des taux ridiculement bas !

     

    Au contraire, au vu de la chute de la masse monétaire entre février et septembre 2010, Alan Greenspan déclarait récemment :

    "nous sommes dans la pire relation possible entre la capacité d'emprunt et la dette depuis le ‘‘Bill of Rights’’ de 1791".

    Détenteurs de 700 milliards de T-Bonds, les Chinois s’en séparent aujourd’hui au rythme de 34 milliards par mois.

    Le crédit à la consommation US a baissé de 3,3 milliards $ en août,  septième mois de déclin consécutif.

    Du 9,6 % officiel, le taux de chômage a atteint 19,2 % lorsque l'on ajoute le temps partiel et  les chômeurs depuis plus d'un an.

    Faute de pouvoir relancer l'activité par la consommation, le choix s’est porté sur la dévaluation compétitive de la devise, ce que n’approuvent pas 4 des 13 présidents régionaux de la FED.

     

    •   D’après Jeffrey Lacker :

    ‘‘ sans contrepartie en termes de richesse économique, nul ne maîtrise, à court terme, les effets de ce nouvel ‘‘ assouplissement quantitatif ’’,  et, encore moins, à moyen terme ’’ !

     

    • Pour Keynes:

     ‘‘ Il n'y a pas de moyen plus subtil et plus sûr de renverser une société que de dévaluer sa devise;  le processus implique le côté destructeur de toutes les forces cachées de la loi économique’’

    La très discrète annonce, fin août,  de l’imminente arrivée de cette montagne de liquidités  mise à la disposition de partenaires bancaires, a fait s’envoler les prix des actifs, avec les meilleures performances, sur septembre, du Nasdaq depuis 8 ans, du S&P depuis 10 ans et du Dow Jones depuis 70 ans (+ 1, 3 milliard sur l’ensemble des marchés actions US ) !

     

    Alors que la FED rachète les émissions vertigineuses du Trésor américain et monétise la dette au détriment du dollar, la BCE, par la voix d’Axel Weber, réaffirme que l'Europe doit cesser ses achats de dettes émises par des pays en difficulté comme l'Irlande où la Grèce !

     

    Qui a raison ?

     

    • - George SOROS lorsqu’il dit que les Etats-Unis ont besoin de stimulants :

    " Sans renflouage, le système financier serait resté paralysé" ?

    - Ou sont-ce les renflouages eux-mêmes qui sont sources de paralysie ?

     ***

    Pour aborder cette nouvelle étape dans une crise qui devient dangereuse,  j’ai le plaisir d’accueillir au Cercle la Cathédrale, pour la 4ème fois en 3 ans,

     ***

     

    Monsieur Henri JULLIEN

     

    Directeur du réseau des 96 Banques de France

     

    Adjoint pour les activités Fiduciaires et de Place de

     

    Monsieur Christian NOYER,

     

    Gouverneur de la Banque de France

     

     
    le Mercredi  3 Novembre 2010  à  20 H 00
     
    à l’Hôtel de la Cathédrale

    Place de la Cathédrale

     à

    Strasbourg

     

     ***

    Aussi complexe que passionnante, cette phase de la crise laisse entrevoir de graves difficultés.

     

    • Nous pourrons également aborder :

    1 - La robotisation des échanges sur les marchés boursiers

    avec éradication du sens commun qui consistait, jusque là, à fixer le juste prix d’un actif.

    2 - Les comportements :

     

    - De la Banque du Japon qui intervient vigoureusement pour faire reculer sa monnaie

    - Du Brésil qui se bat pour que ne s’apprécie pas le real

    - De la Chine, avec une hausse de 10% de son PIB cette année et dont le yuan ne flotte que très modérément !

    - De l’Inde dont la hausse du PIB est de 8,4 % avec une roupie au plus haut depuis 2 ans

    - Et d’une Europe qui plonge dans l’austérité sans se soucier de la parité de sa monnaie !

    Pour l’Europe, écrit l'OFCE dans sa dernière note, le risque est grand d’un enchaînement déflationniste - scénario à la japonaise ( en déflation depuis 1990, 4 années après avoir accepté une très forte réévaluation de sa monnaie ) -

    Guerre des nerfs, guerre des devises, guerre commerciale et guerre économique sur fond  de guerre sociale …joli programme pour la seconde décennie du 21ème siècle !!!

    3 - Le tout dernier scandale à 1 000 milliards de $,  le "Foreclosure Gate’’ ou fabrication à la chaîne de faux dossiers de crédit immobilier hypothécaires enregistrés par le biais d'un programme baptisé "MERS", des centaines de milliers de saisies et d'expropriations entachées d'irrégularités flagrantes, un scandale majeur qui risque de carboniser les profits des plus grandes banques américaines, une enquête parlementaire soutenue par la totalité des 50 Etats américains.

    4 - Suite à une attaque US à propos de subventions chinoises à l'énergie verte, Pékin vient, le 18 octobre, de lancer un embargo sur les exportations de terres rares en direction des Etats-Unis.

    Les terres rares représentent 17 éléments dont 15 métaux nommés lanthanides utilisés dans les téléphones portables, la fibre optique, les systèmes de missiles téléguidés, l'inox, les écrans d'ordinateur, les aimants, batteries, éoliennes, lasers, ampoules à basse consommation...  

    La Chine contrôle environ 95 % de la production mondiale !!!

    En 2004, elle en exportait 60 000 tonnes,

     en 2007, 40 000 tonnes, en 2009, 30 000 tonnes, et

     fin 2010 embargo sur les Etats-Unis !!!!

    Dans son plan 2009-2015, Pékin annonce vouloir stopper toutes exportations de dysprosium, terbium, thulium, lutétium et yttrium.

    Face à une demande qui a doublé en 7 ans, Pékin souhaite fermer toutes les mines illégales, supprimer les exportations frauduleuses, concentrer l'extraction dans les mains de 5 grosses sociétés publiques et unifier le réseau de transport et de vente des TR

    5 - La tentation du protectionnisme, augmentation des barrières douanières, inflation, hausse des taux, donc du service de la dette, … ?

     

    Quel magnifique challenge, pour nous Européens, que de devoir faire face aux changements profonds qui nous attendent, tout en conservant nos valeurs de tolérance, d'ouverture et d'humanité.

     

     

    Henri MATHIAN

     

    * Le Cercle de la Cathédrale

     est une association dont l’objet est d’affirmer le positionnement européen de Strasbourg et de contribuer au débat public dans les domaines économique, social et politique à Strasbourg, au sein de la Communauté Urbaine et de l’Euro District.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu