Avertir le modérateur

bâtisseurs

  • Pin it!

    Hommage aux bâtisseurs de l'ombre à Pékin

    Imprimer

    Une artiste chinoise

     rend hommage

    aux bâtisseurs

    oubliés de Pékin.

    Par Pierre Haski | 

    Les artistes, parfois, sont mieux à même de capturer un moment historique. Au moment où Pékin célèbre ses JO monumentaux, une jeune artiste chinoise a immortalisé les visages de ces migrants qui ont construit les stades et les routes, avant d’être chassés de la capitale avant que la fête ne commence.

    Wen Fang, une artiste de 32 ans, diplômée de l’école Louis Lumière de Paris, a produit une installation de dizaines de briques verticales, alignées comme des tombes, portant chacune le visage affublé d’un casque de chantier d’un de ces « mingong » (littéralement paysan-ouvrier) de Pékin.

     L'armée de briques de Wen Fang (P.Haski/Rue89)

    Le symbole est fort, et la référence chinoise explicite: on pense aussitôt à l’armée de terre cuite enterrée de l’empereur Qin Shi Huang, qui, au III° siècle avant JC.

    Ces « mingongs » sont, depuis deux décennies, la chair à canon du miracle économique chinois, tout comme les soldats de l’empereur Qin ont été les artisans de la création de l’empire chinois qui durera deux millénaires, et continue aujourd’hui sous une autre forme.

    Ignorés,

     méprisés,

    souvent même pas payés

    ou surexploités,

    ces 150 à 200 millions d’hommes

    et de femmes

     venus de la campagne

    méritent assurément

     cet hommage

     qu’on ne trouvera nulle part ailleurs

    à Pékin

    que dans ce petit espace

     de la galerie « Paris-Beijing ».

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu