Avertir le modérateur

baque

  • Pin it!

    Banque; la grande dette....

    Imprimer

    A tous les Membres et Amis du Cercle de la Cathédrale *

    Ptite vue 2 toit morlaix.jpg

     

    • Depuis 2 ans, le monde a perdu le tiers de ses richesses

    ( environ 50 000 milliards de $, soit un peu moins d’un PIB mondial ).

    Il ne s’agit pas d’une perte virtuelle mais d’une destruction de valeurs mobilières et immobilières auparavant surestimées.

     Le fait de prêter sans discernement, puis de se protéger en titrisant, a mis le système bancaire international en fâcheuse posture avec, aujourd’hui, une quasi insolvabilité d’une partie des banques américaines, tant elles détiennent encore de mauvais actifs.

     

    L’effet domino est passé du:

    •  secteur de l’immobilier
    •  à celui de l’automobile,
    • puis à celui de la consommation
    •  pour en arriver au ‘‘paradoxe’’ de l’épargne :

    Lorsque la confiance des ménages est éprouvée:

    •  l’épargne grimpe
    • et  les dépenses baissent,
    •  l’économie souffre,
    •  les salariés perdent leur emploi
    • d’où moindre consommation
    •  et nouvelles fermetures d’entreprises.

     D’un taux d’endettement historique de 140 %, le ménage américain est en train de passer à un taux d'épargne de 10 % !

    Mal lui en prend puisqu’au mois de décembre, le chômage a atteint 681 000 - le pire depuis octobre 49 - et en janvier, 655 000 !

     Les dépôts de bilans sont en hausse de 37% par rapport à l'année précédente.

     

    En revenant, bien malgré eux, sur leur modèle de consommation, les Etats-Unis signent à la fois, la fin de leur Thalassocratie appuyée sur l’étalon dollar, …

    ...et la naissance d’une économie saine et moins dispendieuse.

    • Dépenser sur le compte des banques centrales étrangères, va bientôt faire partie du passé !

     

    La réelle destruction de valeur, nous la retrouvons dans l’exemple du camion, qui reste camion, mais qui faute de transporter suffisamment de marchandises, perd une partie de sa valeur.

     Il en est ainsi de l’économie toute entière.

    Aujourd’hui le Dow Jones a effacé 43 années de gains

    . Après l’explosion de:

    •  la bulle internet, il y eu celle de
    • la bulle du crédit avec:  les subprime et les CDS,
    • et maintenant vient le tour de la bulle obligataire.

    La première bulle était issue d’espoirs exagérés en la technologie,

    la seconde du comportement déviant des institutions et des ménages,

     la troisième met en cause les Etats.

     

    Cette dernière bulle est la plus dangereuse.

     Le fait de vouloir sauver ceux-là mêmes qui sont à l’origine de la crise

    (qu’ils s’agissent de banques, d’assurances ou d’entreprises refusant l’évolution), oblige aujourd’hui les Etats à lever des fonds qu’ils ne possèdent plus.

     Un exemple récent : Les 120 milliards de dettes de Lehman Brothers ont fait chuter AIG à qui le Trésor Américain vient d’accorder un total de 160 milliards en l'échange d'actions préférentielles spéciales.

    Et ce n’est peut-être pas fini tant l’exposition de l’assureur aux produits financiers de Lehmann était grande.

    Autrefois la FED possédait  930 milliards en Bons du Trésor.

    Durant les premiers mois de 2008, elle a porté secours à nombres d’institutions financières, et entreprises, échangeant ses propres Bons contre 1 500 milliards d’actifs pourris …

    tant et si bien que le Trésor américain dû emprunter 550 milliards de dollars au 4ème trimestre 08 !

    Mauvais signe, début 2009 l’emprunt obligataire émis par l’Allemagne pour soutenir ses PME n’a été couvert qu’en partie !

    Lancer un vigoureux plan de relance à l’image de la Chine dont la cagnotte dépasse les 2 000 milliards c’est intelligent,

    lancer ce même plan pour les Etats-Unis lorsque la dette du budget fédéral atteint  11 000 milliards et la dette globale des Etats et ménages, 65 000 milliards,

    c’est …‘‘ très dangereux ’’ !!!

    La prochaine réunion du G20 à Londres s’annonce difficile lorsque l’on sait que les Américains et les Anglais prônent une relance massive quand les Européens, plus intelligemment, proposent une réforme globale du système

    en résumé :

    • rendre ‘‘illiquide’’ une monnaie qui l’est trop et ‘‘liquide’’ les monnaies qui le méritent
    • sans oublier la transparence des paradis fiscaux,
    • et les normes prudentielles que les banques sont censées respecter.

    Restent à atténuer, de la meilleure façon, les difficultés que connaissant:

    •  l'Irlande,
    • l'Espagne,
    • le Portugal,
    •  la Grèce,
    •  l'Italie,
    • la Hongrie,
    •  la Pologne
    •  et l'Ukraine
    •  en Pologne, par exemple, de nombreux propriétaires doivent désormais effectuer le remboursement de leur prêt immobilier en euros, alors que leur salaire est en zlotys, monnaie en cours de dévaluation

    *C’est un nouveau monde dans lequel les fourmis

    n’auront plus besoin des cigales

     pour consommer leur production.

    Avec 900 000 thésards, les Chinois ont absorbé la connaissance humaine, du fait des délocalisations ils ont été amenés à acquérir de très nombreuses mines en

    •  Asie,
    • en Afrique
    • et en Amérique latine,

    du fait de coopérations croisées, ils ont acquis d’innombrables brevets et sont à même, aujourd’hui, de devenir les champions de l’innovation.

    • Or c’est bien l’innovation qui permettait à l’occident de toujours garder une longueur d’avance dans cette course effrénée à la nouveauté.

     

    De plus, ce sont de fins gourmets qui apprécient l’or autant que les Français.

    Pour autant, le souhait de la Banque Centrale Chinoise de passer de 600 à 3 000 tonnes d’or est contrecarré par le besoin de garder, pour l’instant, sa valeur au dollar.

     

    Dans ce nouvel ordre mondial, l’Europe se doit d’envisager l’avenir à travers le Conseil de l’Europe

    - et autrement qu’en simple région militaire américaine, actuellement dotée de 49 bases  

    -  en se tournant avec clairvoyance vers:

    •  l’Inde,
    • la Chine,
    •  l’Afrique,
    • l’Union de la Méditerranée
    • et l’Amérique du Sud.

     

    A partir de cette trame, nous pourrons revenir sur les modèles qui se dessinent, avec: 

    Monsieur Henri JULLIEN

     

    Directeur Régional de la Banque de France à Strasbourg

    le mercredi  18 mars 2009 

     à  19 H 30

    à l’Hôtel de la Cathédrale

     

     

     

    Place de la Cathédrale - Strasbourg

     

     

    * Le Cercle de la Cathédrale est une association dont l’objet est d’affirmer le positionnement européen de Strasbourg et de contribuer au débat public dans les domaines économique, social et politique à Strasbourg, au sein de la Communauté Urbaine et de l’Euro District.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu