Avertir le modérateur

café citoyen

  • Pin it!

    Quelle place pour le citoyen dans la prise de décision politique ?

    Imprimer

    Compte-rendu Café Citoyen du 26 novembre 2010,

    rapporteur Michelle Meyer

    • Quelle place pour le citoyen dans la prise de décision politique ?
    IMAG1023.jpg

     

    Facebook a attiré deux personnes pour ce café qui reprend le thème décidé par l’ensemble des cafés citoyens.

    Remerciements à la présence des uns et des autres malgré le grand froid et la tenue dans un quartier mal connu où la participation des habitants est quasi inexistante.

    François Eisele signale quelques pistes qui pourraient alimenter le débat.

    -         Contact avec les élus pour les grands enjeux nationaux

    -         Le vote aux élections

    -         Le référendum d’initiative populaire

    -         Les organes consultatifs comme les conseils de quartier

    -         Les associations et syndicats

    -         Les enquêtes d’utilités publiques / Les pétitions

     

    Le premier constat est un manque de démocratie participative qui se traduit déjà par l’absentéisme lors des élections.

    Comment y remédier ?

    Instaurer, comme en Belgique, une amende à l’encontre de ceux qui s’abstiennent ? Mais il faudrait aussi changer les règles et comptabiliser les bulletins nuls. Comme le compte est fait actuellement, ça fait le jeu des grands partis qui se réclament d’une majorité non obtenue.

    Pour développer une participation citoyenne aux prises de décision politique, il faudrait que la chose publique s’impose par rapport aux intérêts privés. Et ceci ne peut être obtenu que par une culture en conséquence et l’éducation nationale doit avoir, à ce sujet, un rôle de premier plan.

    Pour ce qui est du référendum d’initiative populaire, il est rappelé qu’il a été prévu par la révision constitutionnelle de 2008 mais pas de loi organique, ni de décrets d’applications promulgués.

    On peut s’en étonner. Toutefois, il est rappelé la désillusion des citoyens appelés à voter sur le

    Traité Européen lequel a été refusé par le Peuple français et imposé quand même par le Traité de Lisbonne. L’indignation reste très grande et le doute s’est introduit à l’égard du recours au principe référendaire.

    En France, sentiment du blocage institutionnel avec le quinquennat et un Président qui travaille avec une majorité bloquée avec les élus de son parti qui sont à ses bottes.

     

    A propos de pétition, il est signalé celle du Mouvement de la Paix contre le budget de la Défense voté justement ce 26 novembre et qui atteint 31 milliards d’euros dans un pays qui a un grand endettement. Ne pas réagir à la réintégration de la France dans la gouvernance de l’OTAN, accepter un engagement ruineux dans la guerre en Afghanistan, poursuivre des essais nucléaires en laboratoire, c’est renier les engagements français pour le désarmement et c’est surtout croire au Père Noël en comptant sur le directeur du FMI pour présider la France prise en otage entre les banques et la puissance américaine.

    Cette puissance hégémonique empêche l’Europe d’exister. Le bloc franco-allemand serait en mesure de construire une Europe forte. Pour montrer les différences de mentalités, il est rappelé qu’un train chargé de déchets nucléaires s’est arrêté en gare de Strasbourg , ville européenne, dans une totale indifférence sans information au public alors qu’à Kehl, ce même train a été immobilisé pendant deux heures par une population informée.

    .

    Puis, la discussion s’oriente sur la participation citoyenne dans la vie des quartiers. Il sera longuement question des Conseils de quartier qui s’affirment comme essentiels à la participation démocratique de la vie de la cité. Après un examen dans plusieurs quartiers, il ressort que les informations sont bien divulguées, on constate plutôt un manque des habitants dans le vouloir s’informer, Il est vrai que certains dossiers sont lents et complexes, liés à plusieurs étapes dans l’élaboration d’un projet si bien qu’une réunion semble répéter la première et les gens se lassent avant que le projet ait abouti.

     

    Pour que la population ait le goût de l’information et veuille s’engager, c’est  toute une éducation qui doit se faire jour. A travers les conseils de quartier, le conseil consultatif des immigrés, les participants se quittent avec le sentiment que Strasbourg œuvre dans ce sens.

     

    • Pas de café citoyen en décembre.

    Recevez tous nos vœux de bonnes fêtes de fin d’année et que l’an 2011 s’annonce sous les meilleurs auspices.

    Nouveau blog de Michelle Meyer :  

     J’écris et chasse le handicap.

    Pour avoir un livre dédicacé :

    Rendez-vous sie Prospective21 ;

     info.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu