Avertir le modérateur

image

  • Pin it!

    Les airs du temps...

    Imprimer
    medium_ados_maison_lever_de_soleil_008.jpg

     Encore un matin...

    Un matin pour rien...

    Epoque plus gaie il y a dix ans et pourtant...

    les chansons étaient à la mélancolie.

    Ce matin, c'est une sirène de pompier qui m'a réveillé,

    Un homme avait sauté du toit de l'immeuble d'en face...

    Juste à côté de l'école primaire,

    à l'heure où les enfants entraient à l'école...

    Hasard,

    Signe du temps?

    Les exclus qu'on les appelle...

    Tout ceux-ce qui ne prennent pas la parole et subissent...

    La misère sociale, la violence, l'agressivité ambiante,

    qui vire souvent à la haine de son prochain.

    Chacun veut une part du gâteau.

    Ce qu'il croit être la part de bonheur qui lui revient.

    Bonheur visible, matérialisé,

    qui montre sa puissance et sa place dans cette société préfabriquée.

    tout individu y exige un rôle forcément influent (?!)...

    Souvent au détriment de son prochain,

    Celui qui fait de l'ombre à sa petite gloriole perso!

    Le civisme, la raison d'Etat, la morale, la simple politesse, le respect élémentaire de l'autre n'y ont pas leur place.

    De plus en plus, on perçoit son voisin comme prenant une part de Son soleil,

    Comme faisant de l'ombre, quoi!

    Ternissant son beau bronzage, cachant son beau profil.

    Une société narcissique qui ne cesse de se regarder le nombril, et de porter un regard critique sur le passant qui l'agresse par sa seule présence;

    Société infantile où le bien commun se résume à son bien perso;

    Mais peut-on vivre heureux en société dans un tel climat d'intolérance et d'arrivisme?

    De parano extrême,

     Où l'Autre est un ennemi.

    Cet état d'esprit généralisé génère un sentiment permanent d'insécurité, où l'on est tantôt victime, tantôt bourreau.

    Il entretient et révèle un malaise profond.

    Où la sensibilité n'a plus sa place.

    Une faiblesse vécue comme un handicap.

    Baudelaire disait en son temps: "le génie de l'homme c'est sa sensibilité."

    La sensibilité d'à présent est à l'image de ces chanteurs, acteurs et autres guignols (comme Le préféré des français!), qui chantent pour les restau du coeur, les enfants malheureux dans le monde (maladie, famine...), mais ne se vantent pas de vivre à l'étranger pour ne pas payer leur dû au pauvre d'à côté....

    Contradictions, paradoxes, délit de bonne geule ou de sale gueule.

    Déficit d'image ou au contraire image savament contrôlée.

    Ah! Cette société de l'image, qui ramène tout au paraître.

    Comme disait Nietzsche: "J'ai assis la beauté sur mes genaoux et je l'ai gifflée, pour que l'image ne soit plus seulement une image..."

    A méditer?

    Qu'est-ce que la Beauté en 2007 ?

    Un lifting réussi ,

    Du coeur, de l'âme, de l'esprit... du visage?

    Du Vouloir ou du Pouvoir?

    De l'Etre ou de l'Avoir?

    Encore faut-il avoir envie de se pencher sur la question...

    Sans tomber dans le ruisseau qui nous sert de miroir...

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu